Fr | De
Vous êtes ici: Actualités 15. Septembre 2014
Faits/Causes
Groupes à risque
Symptômes
Examens
Traitement
Suivi médical
Services
Forums
Actualités
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer Envoyer comme e-mail Aperçu avant impression

 
L'administration intraveineuse de fer est efficace en cas de maladies chroniques
 
Les patients d’une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI), d’un cancer ou d’une insuffisance rénale, souffrant d'anémie à cause de leur état maladif chronique, bénéficient tout particulièrement de l'administration intraveineuse de fer.
 

Dans une étude, des chercheurs ont testé l'efficacité et la tolérance de l'administration intraveineuse de fer chez 237 patients d'une MICI (colite ulcéreuse, maladie de Crohn). Le besoin en fer, calculé au moyen d'une formule mathématique, a été comblé par injection intraveineuse.

 

Seulement 40% des patients anémiques avec une MICI avaient bénéficié d'un traitement antianémique dans les six mois précédant le début de l'étude: 70% de ces patients avaient reçu du fer par voie orale (tablette, sirop, goutte), 41% du fer intraveineux, 16% du fer oral et intraveineux, et 10% une transfusion sanguine.

 

Après l’administration d’une dose moyenne de fer de 1126 mg par patient, tous les paramètres du fer se sont améliorés dans les 12 semaines. Le taux d’hémoglobine s’est normalisé chez 68% des patients. Plus de 80% des participants ont rapporté une amélioration des symptômes tels que fatigue et troubles de la concentration. Aucun effet secondaire grave lié au fer intraveineux n’a été observé.

 

Dans une deuxième projet, des chercheurs ont comparé trois études portées sur des patients souffrant d’un cancer, d’une maladie inflammatoire chronique intestinale ou d’une insuffisance rénale non-dialysable. Le point commun de ces trois maladies est qu'une carence en fer, respectivement une anémie ferriprive, est la complication  la plus fréquente, ces patients  se trouvant en effet dans un état inflammatoire chronique.

 

En tout, environ 1000 patients de plus de 150 centres ont pris part à ce projet. Les participants ont reçu au minimum une dose de fer et ont été observés durant 12 semaines. Comme dans l'étude précédente, les scientifiques se sont penchés sur l'efficacité et la tolérance du fer intraveineux. Moins de 50% des patients avaient bénéficié d'une thérapie contre la carence en fer avant le début de l'étude.

 

La quantité moyenne de fer administrée par patient s'est élevée à 1333 mg pour le cancer, 879 mg pour l'insuffisance rénale chronique et 1125 mg pour une MICI. Certains patients ont bénéficié parallèlement d’autres médicaments contre l’anémie.

 

Le succès du traitement composé uniquement de fer intraveineux était quasiment comparable à celui du traitement combinant plusieurs médicaments. Dans les trois études, les symptômes ont diminué grâce au fer intraveineux. En tout, 11 effets secondaires graves ont eu lieu, dont un seul était lié au traitement.

 

Bilan des auteurs: chez les patients avec une insuffisance rénale chronique, une MICI ou un cancer, une carence en fer est souvent la cause d'une anémie. Celle-ci peut être traitée efficacement et sans danger par l'application intraveineuse de fer.


Tellmed 2011

10.10.2011 - dzu